Bonjour, nous somme le 22/09/2017 10:56:01 Passez une agréable journée.

 

 

 

faire son compostFaire son compost soi même est un geste qui permet de protéger l’environnement par le recyclage des déchets.

Le compost est aussi une excellente manière de fabriquer la matière organique indispensable au bon développement des plantes.

Grâce à votre compost vous allez pouvoir nourrir et fertiliser toutes vos plantations sans que cela ne vous coûte un centime…

Trouver un composteur à l’achat grâce à Jardiner Malin 

Suivez nos conseils :

 

 


 


 

A quoi sert le compostage ?

Le compostage est un excellent moyen d’utiliser les déchets végétaux que nous produisons pour l’utiliser au jardin comme amendement, fertilisant et engrais vert.

  • Le compost est un excellent amendement pour le sol.
  • Il favorise la croissance des plantes, rosiers, arbres et arbustes.
  • Sa composition permet d’améliorer la qualité du sol et d’apporter les éléments nutritifs dont les végétaux ont besoin pour se développer.
 

Période d’utilisation du compost :

Le compost s’utilise de préférence lorsque les plantes en ont le plus besoin, c’est à dire durant leurpériode de croissance.

Au potager, on peut aussi l’utiliser pour préparer le sol à la fin de l’hiver, à la fin de l’hiver avant de recevoir les premiers semis et premières plantation.

  • Le compost doit avoir un aspect homogène, une couleur sombre et une agréable odeur de tourbe ou de terre.
  • Il est friable et de texture relativement fine.
  • Il s’utilise lorsque la plante en a le plus besoin, notamment lors de la reprise de la végétation.
  • Au printemps en général, mais aussi tout au long de l’année pour les plantes d’intérieur.
 

Utilité de l’activateur de compost :

En stimulant l’action des bactéries et de la flore microbienne présentes dans le compost, vousaccélérez le processus de compostage.

Il s’agit d’une formule 100% naturelle et utilisable en agriculture biologique qui améliore la décomposition des déchets.
C’est la garantie d’un compost de meilleure qualité et utilisable plus rapidement.

 

Technique de compostage des déchets végétaux :

Il existe 2 manières de fabriquer son propre compost, en tas et en bac.

  • bac de compostageCompostage en bac :
    Il existe aujourd’hui dans le commerce un large choix de composteursen bois ou en plastique, parfaitement adaptés à la transformation des végétaux en compost.
  • Compostage en tas :
    Le tas présente plusieurs avantages, notamment celui de ne pas être limité dans l’espace.
    Il est néanmoins exposé aux intempéries ainsi qu’aux oiseaux et autres animaux qui peuvent donc venir se nourrir de vos déchets.
 

Déchets à mettre dans le composteur :

Tous les déchets végétaux de votre maison ou de votre jardin peuvent être ajoutés à votre tas de compost ou à votre composteur.

Nous retrouvons dans les déchets organiques autorisés :

  • Épluchures de fruits et légumes
    Il est préférable de les laver avant afin qu’il n’y ait plus de trace de produits chimiques.
  • Marc de café ainsi que le filtre en papier
  • Coquilles d’œufs, concassées pour faciliter leur décomposition
  • Fleurs fanées
  • Pain et déchets à base de pâtes.
  • Déchets verts du jardin : feuilles, tonte, mauvaises herbes, fleurs, etc…
    Attention ! Veillez à ce que ces déchets n’aient pas reçu de traitement chimique auparavant.
  • Certains déchets domestiques comme les mouchoirs en papier et les cendres.
  • Sachets de thé, d’infusion et tisane
  • On peut utiliser les cendres ou les utiliser comme fertilisant et anti-limace
 

Déchets à ne pas mettre dans le composteur :

Oui, il faut éviter de jeter au compost certaines mauvaises herbes, surtout celles porteuses de graines car elle peuvent favoriser leur prolifération.
N’utilisez pas non plus les déchets ayant subi un traitement chimique comme les désherbants, pesticides, fongicides et autres produits néfastes pour l’environnement et pour notre terre.
Enfin, vous ne mettrez pas dans votre composteur:

Plantes malades

Viande, notamment les os

Poisson, notamment les arêtes

Huîtres, moules

Produits laitiers

Pelures d’orange, de citron ou de pamplemousse

 

Choisir son composteur :

  • Au niveau des prix :
    Il existe un vaste de choix de composteur dont le prix varie en fonction de la qualité des matériaux utilisés (bois, plastique, etc…), la taille et le volume de compostage. Il en va de soi que cela dépend essentiellement de votre budget.
  • Au niveau des matériaux :
    Qu’il soit en plastique ou en bois, les deux vous permettront d’obtenir le même résultat.
    Le composteur en bois a l’avantage d’être plus écologique.
    Choisissez un modèle labellisé « FSC » pour garantir que le bois provienne bien de forêts cultivées et non de la déforestation.
 

Fabriquer un composteur soi-même :

Il existe une méthode très économique et simple à réaliser.

Il suffit de former un carré avec 4 palettes que vous attacherez ensemble avec du fil de fer et que vous poserez directement sur le sol.

  • Choisissez un endroit abrité du vent, pas trop ensoleillé et facilement accessible.
  • Placez au fond une couche de paille, de feuilles ou de brindille d’environ 15 à 20 cm.
  • Aérez régulièrement le tas afin d’éviter que les matières ne pourrissent entre elles et qu’elles ait le même niveau de décomposition.
  • Si le tas devient trop sec, n’hésitez pas à arroser afin de maintenir le niveau d’humidité dont les matières ont besoin

composteur_maison

L’aération que procure l’espace entre les lattes est excellente et permet ainsi à vos déchets de se décomposer de manière optimale.

Il est judicieux de disposer une trappe en bas de l’une des palettes pour récupérer le compost sous le tas que vous aurez ainsi formé.

Un dernier conseil, si vous voulez que votre composteur dure dans le temps, optez pour un bois de classe IV qui est le seule à résister aux intempéries.