Bonjour, nous somme le 22/09/2017 11:01:07 Passez une agréable journée.

 

la suède 

La Suède

Presque aussi grande que la France mais presque sept fois moins peuplée, la Suède ne manque pas d'espace vital, et le droit individuel a pu s’y développer sans heurts. Ce droit de chacun et son pendant, le respect de l’autre, l’harmonie entre l’homme et la nature, les grands horizons, une douceur de vivre qui flirte avec la monotonie, des paysages d’une quiétude absolue... voilà les images auxquelles vous ne pourrez échapper en Suède.
Pour réveiller tout ça, quelques grandes villes dynamiques, le plus souvent pleines de charme, chargées d’histoire mais au top de la modernité, pour le meilleur et pour le pire.
Il ne faut pas visiter la Suède avec des yeux de Latin, sous peine de ne rien comprendre du tout au pays et à ses habitants. Sens de la mesure, compromis, négociation, remise en question, douceur des tempéraments, respect tatillon des règles, puritanisme, voilà les maîtres mots qui font la Suède.
Même les paysages semblent avoir été dessinés pour ne heurter personne. D’immenses forêts et d’innombrables lacs sont là pour vous tout seul. Prenez le temps de vous y attarder et de profiter en douceur d’une nature qui s’offre à vous.

la suède 

Carte d'Identité

 

Superficie : 449 964 km² (le 3e pays d'Europe par la taille).
Capitale : Stockholm.
Population : 9,103 millions d'habitants (urbanisée à 85 %).
Densité : 20,2 hab./km².
Monnaie : la couronne suédoise.
Langue officielle : le suédois.
Régime : monarchie parlementaire. Carl XVI Gustaf est roi depuis 1973 ; Fredrik Reinfeldt, chef du gouvernement depuis 2006, reconduit en 2010.
Chef du gouvernement : Fredrik Reinfeldt (depuis octobre 2006 ; reconduit en 2010).
Religion : luthérienne à 85 %
PIB/hab. : 39 100 €.
Espérance de vie : 80 ans pour les hommes et 84 ans pour les femmes.
Taux de chômage : 7,4 %.
Indice de développement humain : 0,904. 10e sur 177 pays.
Sites inscrits au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco :le domaine royal de Drottningholm (1991) ; Birka et Hovgården (1993) ; les forges d'Engelsberg (1993) ; les gravures rupestres de Tanum (1994) ; Skogskyrkogården (1994) ; la ville hanséatique de Visby (1995) ; le village-église de Gammelstad, Luleå (1996) ; la région de Laponie (1996) ; le port naval de Karlskrona (1998) ; la Haute Côte/archipel de Kvarken (2000, 2006) ; le paysage agricole du sud d'Öland (2000) ; la zone d'exploitation minière de la grande montagne de cuivre de Falun (2001) ; la station radio de Grimeton, près de Varberg (2004) ; l'arc géodésique de Struve (2005) ; les fermes décorées de Hälsingland (2012).

suède

Economie et société

Souvent cité en exemple, le « modèle suédois » associant une pression fiscale record et une politique sociale importante a fait de la Suède l'une des démocraties les plus avancées du monde.
Comment ? En développant systématiquement un esprit de négociation, de recherche permanente de l’équilibre et de la mesure dans toutes décisions, lesquelles sont ensuite régulièrement remises en cause.
Sur le plan économique, la Suède a connu une période de développement intense après 1945 et a traversé (jusqu'à récemment) une crise économique de manière plutôt sereine grâce à la paix sociale qui y règne. Laquelle provient en fait de l'accord de Saltsjöbaden passé en 1938 entre le syndicat le plus puissant, LO, et la confédération patronale, SAF, qui oblige les partenaires à renégocier les conventions collectives sans recourir à la grève.

Un État providence... revisité

Ce système d'État-providence vise à assurer à chaque citoyen un confort matériel et un niveau de sécurité décents. Suite à la crise économique traversée par la Suède dans les années 1990, quelques acquis n'ont pas manqué d'être remis en cause (système des retraites en partie privatisé, réduction des allocations chômage, etc.). Le gouvernement du Premier ministre social-démocrate Göran Persson, en 1996, a pris des mesures tendant vers une diminution des dépenses sociales, afin de réduire le déficit budgétaire. 
Cette politique, dont l'objectif est de gommer le plus possible les inégalités, a un prix. Le Suédois est ainsi l'un des contribuables les plus imposés au monde : jusqu’à 57 % de ses revenus ! Cette société lui offre, certes, un grand confort de vie général, mais il le paie, et pas uniquement au travers des impôts.
Il est également intéressant de constater que, si le modèle social porte le mot « solidarité » à sa plus haute expression, c’est l’individualisme qui régit les comportements particuliers. Les règles de la propriété privée doivent être strictement respectées, on ne doit pas empiéter sur l’espace personnel... Bref, la solidarité est une véritable doctrine d’État, mais on ne la retrouve pas nécessairement dans la rue.

 

L'Argent en Suède 

 

Argent, banques, change

Monnaie

L'unité monétaire est la couronne (krona), abrégée Sek (et Sk dans ce guide). Elle est divisée en 100 öre (que vous ne verrez pas beaucoup) et vaut environ 0,116 €, 0,14 Fs et 0,15 $Ca (début 2013) ; 1 € = environ 8,60 Sk. Comme le Danemark, la Suède ne fait pas partie de l'Euroland.

Banques

Attention : les banques suédoises ne prennent pas les chèques de voyage.

Change et cartes de paiement

Se reporter à la rubrique « Argent » du Danemark.

Budget

Contrairement à ce que l'on croit, la Suède n'est pas un pays si cher que ça. En tout cas, ne l'est plus, même si, sur le marché des changes, l'euro s'est pas mal déprécié par rapport à la couronne. Globalement, le coût de la vie y est à peine plus élevé que chez nous. Certaines choses restent plus chères qu'en France, comme l'alcool, mais si l'on prend l'hébergement, la nourriture, les musées, les transports ou l'essence, le pays n'a rien de l'affreux grignoteur de porte-monnaie qu'on imaginait...

Hébergement

Le petit déj est souvent compris dans les hôtels, rarement dans les AJ.
- Bon marché : compter 160-300 Sk (18,50-35 €) par personne pour une nuit dans une AJ. Forfait emplacement, tente et voiture dans un camping : 100-200 Sk (11,50-23 €). Les campings sont également équipés de stugor (petits chalets de bois). 
Prix modérés : 300-600 Sk (35-70 €).
Prix moyens : 600-800 Sk (70-93 €). On retrouve dans cette rubrique les stugor des campings, les chambres chez l'habitant, les chambres doubles en version hôtel dans les AJ et certains petits hôtels dans les villes moyennes. 
Chic : 800-1 500 Sk (93-174 €).
Très chic : plus de 1 500 Sk (174 €). Ce sont les hôtels de luxe pratiquant le week-end et l'été des tarifs bien plus bas que ceux proposés en semaine et l'hiver. 

Restos

On trouve deux types de restos en Suède : les « chic » (environ 300 Sk, soit 35 €, le menu) et les brasseries ou self-services. Cependant, la somme qu'on dépense pour manger n'est pas en rapport avec le resto dans lequel on va, mais plutôt avec le moment auquel on s'y rend.

suède

Bon marché : 70-100 Sk (8-11,50 €). Il s’agit le plus souvent desdagens rätt, qu’on peut traduire par « menu du jour », proposés le midi en semaine dans les restos petits ou grands. Vous pouvez aussi vous contenter, comme nombre de Suédois, d’une tranche de hareng fumé (rökt strömming) pris sur le coin d’un kiosque !
Prix moyens : 100-200 Sk (11,50-23 €). Ce sont la plupart du temps des restos étrangers, des pizzerias et des kebabs qui proposent des formules peu onéreuses, même le soir. Rien de bien glamour dans tout ça, on vous l’accorde. Mais un vrai fish and chips à base de poisson local, pourquoi pas !
Chic : à partir de 200 Sk (23 €) le plat et à partir de 300 Sk (35 €) le repas. Offrez-vous quelques vraies spécialités, suivant la saison. Un simple toast de crevettes fraîches, copieusement servi au marché, accompagné d’une bière locale, vous reviendra ce prix-là, mais vous aurez déjeuné royalement.

Sites et musées

Quelques rares musées sont gratuits. Quand ils sont payants, compter au minimum entre 50 et 100 Sk (6 et 11,50 €) pour un adulte, et jusqu’à 150 Sk (17 €) pour les plus connus ou les sites plus exceptionnels. Bien vérifier, certains sont gratuits jusqu’à 16 ou 19 ans (voire 21 ans !) et d’autres le sont un jour de la semaine ou à partir d’une certaine heure.

Pourboire

Au restaurant, il est inclus directement dans la note, bien qu’il soit normal d’ajouter 10 % si on est satisfait. On donne également 10 % aux chauffeurs de taxi et généralement 10 Sk par vêtement au préposé aux vestiaires.
Dans les boîtes et restaurants un peu plus chic, les vestiaires sont systématiquement payants et obligatoires (souvent 20-30 Sk).

 

 

Culture 

 

Personnages

ABBA (1970-1982) : 12 ans de vie commune pour les quatre membres de ce groupe de pop suédoise que l’on ne présente plus. Paroliers, compositeurs et interprètes, Anni-Frid Lyngstad, Benny Andersson, Björn Ulvaeus et Agnetha Fältskog ont ainsi fait vibrer lesdancefloors des années 1970 avec splendeur, paillettes et perruques. 
Plus de 375 millions d’albums vendus, et ça continue, grâce à des titres phares comme Mamma MiaDancing Queen ou encore Gimme ! Gimme ! Gimme !
Voir l'article sur le musée ABBA.
Ingmar Bergman (1918-2007) : fils d'un pasteur luthérien d'Uppsala des plus sévère, metteur en scène de théâtre dès l'âge de 19 ans, fin connaisseur des sentiments, particulièrement féminins, dont il expose la complexité dans ses films, Bergman est le monument du cinéma suédois, celui qui montra les Suédois sous un nouveau jour et introduisit la psychanalyse dans le septième art de façon magistrale.
Ingrid Bergman (1915-1982) : née à Stockholm, très tôt orpheline, la jolie Suédoise tourne d'abord en Suède et en Allemagne avant d'être repérée par le grand producteur hollywoodien David O. Selznick. Elle commence par des films populaires qui deviennent des classiques, comme Casablanca (1943 ; avec Humphrey Bogart) et Pour qui sonne le glas (1943 ; avec Gary Cooper), puis joue à trois reprises pour Hitchcock.
Elle plaque Hollywood et sa famille pour épouser l'avant-gardiste italien Rossellini, qui lui donnera son plus beau rôle dans Stromboli(1950). Elle quitte ce monstre génial pour tourner avec de grands réalisateurs comme Jean Renoir, Sydney Lumet et Vincente Minelli, puis pour la première fois avec son homonyme et compatriote Ingmar Bergman, en 1978 (Sonate d'automne), avant de mourir d'un cancer à Londres. 
- Greta Garbo (Greta Gustafsson ; 1905-1990) : née à Stockholm, la future « Divine » suit les cours de l’Académie royale d’art dramatique de Stockholm, où elle est repérée par le cinéaste Stiller. Celui-ci lui trouve son pseudo - garbo signifiant « classe » et « élégance » en espagnol - et lui confie un premier grand rôle avant de l’emmener à Hollywood. Elle y devient l'incarnation de la femme fatale à la beauté glaciale et ne rira qu'une seule fois à l'écran : dans Ninotchka d'Ernst Lubitsch. L'échec de La Femme aux deux visages en 1941 la conduit à New York, où elle vivra reclusejusqu'à sa mort.
Stieg Larsson (1954-2004) : écrivain et journaliste connu pour sa dénonciation de l’extrême droite et du racisme, il meurt prématurément d’une crise cardiaque et ne connaît donc pas le succès planétaire de la trilogie Millenium, traduite en 25 langues , un polar qui place Stockholm et la Suède en personnage principal.
August Strinberg (1849-1912) : figure emblématique de la littérature suédoise, on le connaît surtout en France pour son théâtre (Mademoiselle Julie, par exemple), mais il fut également un prosateur d’envergure aux écrits d’une grande profondeur psychologique, à la plume vive (voire assassine) et à la langue riche.
Malgré ses multiples talents (de poète, dramaturge, romancier, peintre), cette sombre personnalité à laquelle on colle régulièrement les adjectifs « mystique, aliéné et misogyne » ne reçut jamais le prix Nobel de littérature. Ses œuvres déclenchèrent sans doute trop de passions et de controverses pour cela...

Médias

Près de 90 % de la population adulte de la Suède lit au moins un quotidien, ce qui place le pays dans le peloton de tête mondial pour la consommation de médias de presse. On considère qu'ils consacrent 6h par jour de leur temps à la TV, à la radio ou à la presse.

Presse écrite

À la différence des pays où les quotidiens du matin sont vendus en kiosque, le marché suédois se distingue par un pourcentage élevé d'abonnements à des journaux diffusés par portage à domicile. 
Les journaux du matin, notamment Dagens Nyheter et Svenska Dagbladet, bénéficient d’une importante diffusion à travers le pays. On note aussi les journaux régionaux comme Göteborgs-Posten, etSydsvenska Dagbladet, publié à Malmö. Dagens Industri est le plus grand quotidien d’affaires du pays. Il existe en outre d’innombrables quotidiens du matin visant un lectorat local et qui ne sont publiés qu’en semaine.
Les journaux de tendance conservatrice sont plus nombreux que les quotidiens de gauche ou proches des sociaux-démocrates, car il n'y a pas en Suède de liens entre les tendances politiques de l'électorat et les propriétaires de journaux. 
Les versions Internet sont très populaires auprès des lecteurs avides d'actualités mises à jour en permanence, mais sont uniquement en suédois (pas encore de traduction anglaise).

Une exception culturelle suédoise

Phénomène de presse lancé en 1995 et limité à l'origine à Stockholm, le quotidien gratuit Metro a été exporté dans 23 pays avec 67 éditions quotidiennes dans le monde, diffusées en 15 langues et distribuées dans quelque 100 villes d'Europe, d'Asie et des Amériques. Metro est disponible en semaine dans des zones fréquentées par les usagers des transports en commun, comme les gares, arrêts de bus et stations de métro.

 

 

 Géographie et Climat.

 

Géographie

Troisième pays d'Europe en superficie (450 000 km²), la Suède est entourée par la Norvège à l'ouest et la Finlande à l'est. De ces pays, elle fait un condensé de paysages. Elle est en effet composée à 53 % de forêts, 17 % de montagnes, 9 % de lacs et rivières et 8 % de terres cultivées. 
Le Sud et le Nord, délimités par une ligne Göteborg-Stockholm, offrent des paysages assez différents. Le Sud, plutôt plat, à l'aspect bienveillant, est une alternance de douces collines, forêts et champs ; il se termine par les plaines fertiles et les plages de sable blanc de la Scanie. 
Plus on monte vers le nord, plus ces paysages se durcissent avec l'apparition de la chaîne de montagnes séparant la Suède de la Norvège, et dont les sommets varient entre 1 000 et 2 000 m (le point culminant étant le Kebnekaise, à 2 111 m). 
Partout, des forêts et de l'eau, de l'eau et des forêts. Un paradis pour pêcheurs !
À l'est, la côte parsemée d'îles et îlots longe le golfe de Botnie avant de rejoindre la mer Baltique plus au sud. 
Parcourir la Suède du nord au sud vous prendra quelque 1 574 km... La Suède compte 28 parcs nationaux. Elle fut même le premier pays d'Europe à en créer (en 1910). Plus d'infos sur le site de l'agence suédoise de protection de l'environnement.

suède

Climat

La Suède, malgré sa latitude, jouit dans son ensemble d'un climat tempéré, grâce au Gulf Stream. Assez étonnamment, l'été n'est pas si différent que l'on soit au nord ou au sud, mais il est beaucoup plus court et arrive brutalement là-haut alors qu'il s'installe pépère en bas. De toute façon, même s'il n'est pas rare que les journées d'été soient magnifiques, agréablement chaudes et propices à la baignade... le contraire est aussi assez fréquent ! 
Les cieux suédois étant à peu près aussi lunatiques que leurs homologues bretons, prenez avec vous un bon coupe-vent, bien étanche, tout comme les chaussures, quelques vêtements chauds et votre maillot de bain. 
À partir de la mi-août, l'été laisse déjà doucement place à l'automne. 
Quant à l'hiver... on se couvre ! Plus on monte vers le nord, plus les températures chutent sévèrement, surtout à l'intérieur des terres. Dans le Sud, la neige et la pluie se partagent le boulot. Plus vous descendrez, plus vous retrouverez un climat semblable à celui du Danemark.

Soleil de minuit

L'été, le soleil est visible 24h/24 au nord du cercle polaire : de mi-mai au 20 juillet pour les villes les plus septentrionales et de début juin à mi-juillet pour celles à proximité du cercle. Quant au Sud, les journées d'été y sont également très longues (18 h au 1er juillet à Stockholm). 
L'automne arrive tôt dans ce pays, surtout dans le Nord, et les journées se font de plus en plus courtes. Au nord du cercle polaire, en hiver, le soleil ne se lève plus (sur une période plus ou moins longue selon la latitude). Cependant, surtout dans ces régions polaires, les nuits de temps clair et sec, sortez le nez de votre cache-col : les aurores boréales, tels des rubans lumineux qu'une gymnaste invisible agiterait, dansent dans le ciel.

suède

Aurores boréales

C’est surtout dans le Grand Nord, la nuit, par temps clair et durant les mois d’hiver (quand il fait nuit, quoi), que l’on peut avoir l’occasion de contempler ce fascinant phénomène lumineux. 
Il est provoqué par des éruptions solaires très puissantes, pendant lesquelles de grandes quantités de particules s’échappent et forment le vent solaire. Le champ magnétique naturellement protecteur de notre planète étant affaibli au niveau des deux pôles magnétiques, cela a pour effet, sous certaines conditions de densité des particules, de générer ces stupéfiants embrasements. Ils se produisent à n'importe quel moment de l'année mais ne sont visibles que de nuit, à condition que celle-ci soit sans nuages. 
L'idéal pour les savourer pleinement : être loin de la ville (ou d'un village) et de ses lumières. La période la plus propice s'étend de février à avril, quand les nuits sont longues et le ciel souvent dégagé. 
Il ne faut surtout pas prendre le temps de courir chercher amis et appareil photo : l'aurore boréale présente d'abord une courte phase dynamique qu'il serait dommage de manquer. Une immense bande verte et orangée ne cesse de s'élargir en se colorant fugitivement de turquoise et de rouge sang. Ce n'est qu'après quelques minutes que l'embrasement s'installe.

suède

 

 

 Hébergement

 

Le camping

Il est en Suède une coutume ancestrale qui nous va droit au cœur, c’est l’allemansrätt, qui signifie littéralement le « droit de chacun ». Cette tradition permet de planter sa tente un peu partout, de faire de la voile ou de se baigner, de ramasser des baies ou des champignons, de puiser de l’eau dans n’importe quel puits, source ou lac, et de faire un feu de camp la nuit.
Cela dit, les règles de courtoisie élémentaires sont toujours de mise. Vous ne pouvez rester plus de 3 jours au même endroit, ni vous installer à portée de vue ou d’oreilles d’une habitation. Il est aussi toujours bon de demander au propriétaire d’un champ, s’il se trouve à proximité, la permission de camper... Et puis les pancartes « Camping interdit » commencent à fleurir, surtout sur la côte ouest, tandis que les pancartes « Nature camping » signalent qu’il vous faudra payer un droit au propriétaire du champ.

À côté de ça, le pays compte plus de 600 terrains de camping, plus ou moins bien équipés et souvent très bien tenus, principalement situés dans le Sud et sur les côtes. La liste complète se trouve dans le Guide du camping suédois, (l camping.se ). Attention : la carte de camping internationale n’est pas acceptée.

Il faut acheter la Camping Card Scandinavia (140 Sk) ou la carteCamping Key Europe (140 Sk) en vente dans tous les campings ou sur Internet (150 Sk) : camping.se. Cette dernière offre également des réductions et des facilités intéressantes, et peut être utilisée dans les autres pays européens.

Dans la plupart des campings, on peut aussi louer de petits chalets en bois (stugor) de deux à six lits, équipés pour la cuisine. Moins chers que les hôtels (et nettement), mais confort plus sommaire et nécessité d’apporter ses draps ou son sac à viande.
Attention, ces petits bungalows sont très fréquentés en été et parfois fermés dès que les températures chutent.
On trouve aussi quelques stugor privés, à la campagne. Plus tranquille. Regardez bien les panneaux qui traînent aux abords des petites routes.

En haute saison (de mi-juin à mi-août), le forfait tout compris tourne entre 100 et 200 Sk pour une tente. Pour un stugor (chalet), selon l’endroit et son équipement (avec ou sans douche ou cuisine), il faudra compter entre 400 et 800 Sk pour quatre personnes. Ne pas hésiter à réserver par téléphone.

camping suède

Auberges de jeunesse

La Suède compte plus de 450 établissements qui s'apparentent à nos AJ. On les appelle vandrarhem : 300 d'entre eux sont gérés par la  et constituent en quelque sorte les auberges « officielles ». La carte de membre (Hostelling International, par exemple) n’est pas exigée mais, si vous ne l’avez pas, vous devrez vous acquitter d’un supplément d’environ 50 Sk par nuit et par personne. On peut se procurer cette carte en France, en Belgique ou en Suisse, mais aussi sur place, dans n’importe quelle STF Vandrarhem, où elle revient à 150 Sk pour les jeunes de 16 à 25 ans, et à 295 Sk pour les plus de 25 ans.
Par ailleurs, le pays compte aussi quelque 150 auberges privées, souvent un peu plus chères que les établissements STF, mais pour lesquelles aucune affiliation n'est requise. 
La grande différence entre nos AJ traditionnelles et les vandrarhem, c'est que ceux-ci ne sont pas « de jeunesse ». 
C'est un mode d'hébergement beaucoup plus répandu que chez nous, qui s'adresse vraiment à tout le monde : on y croise jeunes adolescents et routards expérimentés, pas mal de familles et même parfois des businessmen ! Généralement, ce sont de sympathiques édifices en bois, bien équipés mais à la déco assez aseptisée. Dire que la propreté y est toute suédoise est un pléonasme. 
Chambres en général de deux à six lits. Elles disposent toujours d'au moins un salon (avec plusieurs postes pour l’accès à Internet), une cuisine équipée, une salle à manger et des sanitaires, généralement en dehors de la chambre, sauf pour les doubles dites « de luxe ». Nécessité d'avoir des draps, faute de quoi vous devrez en louer (compter environ 50-70 Sk). 
Autre particularité : le petit déj, en supplément (autour de 60 Sk), mais toujours copieux car il s'agit d'un buffet. Le ménage est aussi facturé en plus.
Pensez surtout à réserver longtemps à l’avance ! D’une part, ça permet d’assurer votre place et, d’autre part, si vous devez arriver après 22h par exemple, on s’arrangera pour vous laisser les clés quelque part.
Compter de 160 à 320 Sk par nuit et par personne pour les membres. Ces prix varient selon la saison, le nombre de lits dans la chambre et le niveau de confort.
Vous trouverez gratuitement le catalogue de toutes les auberges STF, avec toutes les infos pratiques qui peuvent vous intéresser (notamment, très utile, un petit plan d’accès pour chaque établissement) à l’office de tourisme, sur le site Internet de STF(Svenska Turist Föreningen) ou encore dans certaines auberges. Il en existe aussi un pour les AJ privées (le SVIF), mais il est plus sommaire.

Vous pouvez réserver via les sites de Hostelling International et de STF(Svenska Turist Föreningen)

auberges jeunesse suède

Le logement chez l'habitant

Beaucoup d'offices de tourisme (en particulier dans les villes) gèrent une liste de chambres privées chez l'habitant. Les prix sont un peu plus élevés que dans une AJ (et encore, pas toujours), mais bien moins que dans les hôtels. Il existe aussi une formule « vacances à la ferme ». 
Compter entre 500 et 1 000 Sk pour deux personnes.

La location de chalets et les villages de chalets

Partout en Suède, même à Stockholm, il existe des chalets à louer, généralement à la semaine. Prévus pour deux à six personnes, ils possèdent la plupart du temps un équipement de bon niveau.

chalet suède

Se renseigner sur Sverigeturism.seSkargardsstugor et vacationhouses.com.

La location de studios et d’appartements meublés

Une formule particulièrement intéressante pour les familles ou les groupes d’amis. Seul ou en couple, vous trouverez votre bonheur parmi les studios, mais c’est réellement à partir de quatre personnes que l’on peut louer de grands apparts à des prix souvent très attractifs. Location à la journée, à la semaine ou au mois.

Plus d’infos sur les sites d'airbnb et VRBO.

Les promotions sur Internet

De plus en plus d’hôtels modulent les tarifs de leurs chambres sur Internet en fonction du taux d’occupation.  À certaines périodes, le prix des chambres évolue en permanence). Ces promotions sont extrêmement variables d’une semaine à l’autre, voire d’un jour à l’autre. Elles sont particulièrement intéressantes pour les hôtels de gamme supérieure (3-étoiles).

Les hôtels

Chers en général, car toujours d’un bon niveau de confort. Quitte à s’offrir un rêve d’hôtel, autant plonger dans la catégorie luxe, charme et design, si la saison et votre portefeuille le permettent. 
Les hôtels sont surtout destinés aux hommes (et femmes !) d’affaires, qui ne les fréquentent que pendant la semaine et en dehors de la saison estivale. C’est donc paradoxalement le week-end et l’été que les tarifs sont les moins élevés : entre 40 et 50 % moins chers que le reste du temps. Compter alors, avec un peu de chance, entre 800 et 1 500 Sk, petit déj compris.

 

 

 Les Transports

 

Le stop

Vu la rareté des véhicules en dehors des grands axes, vous vous en doutez, le stop est difficile, surtout dans le Nord. Cependant, les routes suédoises, avec leurs voies pour véhicules lents, sont assez pratiques pour les auto-stoppeurs et, quand on vous prend, vous avez des chances de faire un grand bond en avant et de vous faire des amis.

La voiture

Le permis de conduire français est reconnu. Comme dans tous les pays scandinaves, les gens roulent plutôt cool (à l'exception notable de Stockholm où l'on s'agace assez vite des hésitations d'un touriste égaré). 
La Suède est le pays au monde où il y a le moins d'accidents de la route par rapport au nombre de voitures. Les pays nordiques ont prouvé qu'il était possible d'éviter l'absurdité de la mort au volant en prenant des mesures impopulaires, notamment celle de limiter le taux d'alcool à 0,2 g/l
Question orientation, la signalisation est suffisante en dehors des villes mais laisse souvent à désirer à l'intérieur. 
Enfin, munissez-vous de menue monnaie. Presque tous les emplacements de parking, même dans les tout petits bourgs, sont payants,en principe de 9h à 18h en semaine et de 9h à 15h le samedi, mais 24h/24 dans certains quartiers de grandes villes comme Stockholm ou Göteborg. Dans la plupart des parkings couverts, on peut régler par carte de paiement. 
Pour découvrir le Grand Nord et la Laponie, disposer de son propre véhicule est presque indispensable. En effet, ce sont rarement les villes qui méritent le détour, plutôt les espaces vierges qui les séparent...

routes suède

Conduite et vitesse

Limitations de vitesse : 50 km/h en ville, 70 ou 90km/h  sur route, 110 km/h sur autoroute. Pour les caravanes : 70 km/h. Surtout, respecter les limitations de vitesse : 50 km/h, c'est 50 km/h (et non pas 60 km/h !). 
Les contrôles de vitesse pullulent. Cela dit, ils sont la plupart du temps signalés. Attention aux radars en ville, ils ne sont pas indiqués !
Les autoroutes sont gratuites. Mais elles alternent souvent avec une simple route où surgissent feux tricolores et passages à niveau.
Il est obligatoire de rouler en feux de croisement de jour comme de nuit. 
Sur de nombreuses routes, celles qui sont équipées pour ça, ce n'est pas celui qui double qui doit se déporter, mais celui qui se fait doubler qui doit se pousser sur le bas-côté. 
Par ailleurs, vélos et piétons sont prioritaires. Habitué à ce qu'on le laisse passer, le piéton suédois traverse, quelle que soit la circulation. 
Comme dans tous les pays nordiques, faites gaffe aux rennes. En Laponie, vous en verrez beaucoup sur le bord des routes.

Le train

Pour les horaires et d'autres informations, consulter le site sj.se.
La tarification des trains suédois est très compliquée. Les billets réservés au moins 7 jours à l'avance (Förköp) sont moins chers. 
Dans le cas d'un périple européen, sachez que la carte InterRail est également valable en Scandinavie. 
Les trains suédois sont divisés en deux classes. Pour les trains grandes lignes, la réservation est obligatoire. Les rames longue distance sont équipées de couchettes. Les X2000 sont des trains à grande vitesse. Dans le nord de la Suède, les trains ont parfois un peu de retard. Pour les bourgades non desservies par les chemins de fer SJ, des bus de la même compagnie assurent souvent le relais. 
Il est très difficile de transporter un vélo par le train.
Dans le Nord circule également un train touristique, l'Inlandsbanan, reliant Mora, au lac Siljan, à Gällivare en Laponie (1 300 km en tout). Il circule à petite vitesse avec de nombreux arrêts en route. Compter environ 48h pour faire le trajet complet. Un train quotidien dans chaque sens, l'été seulement. Tarifs différents selon que l'on opte pour un billet simple, un tour organisé...

trains en suède

Le bus

La compagnie Swebus dessert plus de 180 destinations, du Centre, du Sud, du Nord et de la côte, en passant par toutes les grandes villes. Les billets s'achètent directement dans le car. 
On peut également se renseigner sur les horaires de bus et trains en consultant le site resplus.se.
Moins pratiques que le train, les bus, de bon confort, desservent cependant toutes les localités (au prix de quelques correspondances), même les plus reculées. Les fréquences sont alors réduites. Pour les cyclistes, leurs larges soutes permettent de charger aisément un vélo.

L'avion

Le pays est très bien desservi par la compagnie SAS (Scandinavian Airlines). Sur les lignes intérieures (15 aéroports régionaux), les moins de 26 ans peuvent voyager en stand-by, c’est-à-dire sans réservation. Sur les grandes destinations et le week-end, ce n’est pas toujours facile, mais autrement, si vous n’êtes pas trop à cheval sur un horaire, c’est vraiment une solution intéressante. Certains allers simples peuvent être très avantageux, notamment par rapport au train.
La compagnie Malmö Aviation dessert Bruxelles, Malmö, Göteborg et Umeå au départ de Stockholm-Bromma.

avion suède

Par voie d'eau

Le Göta Kanal relie Stockholm à Göteborg via de beaux lacs et archipels. Insolite mais pas donné. Compter 3 ou 4 jours. 
On peut aussi arriver en Suède en ferry, soit du Danemark (Helsingør-Helsingborg, par exemple), soit de la Pologne (Swinoujscie-Ystad ou Gdansk-Nynäshamn) avec la compagnie Polferries AB, soit d'Allemagne (depuis Rostock) avec Scandlines, soit de Finlande (Vaasa-Umeå) avecRG Line.

Gota Kanal

Randonnées

La Suède est un paradis pour les grands marcheurs, surtout dans le Nord. Toutefois, munissez-vous de cartes IGN, les cartes vendues en Suède s'avérant très décevantes. Et méfiez-vous de l'orientation de certaines cartes suédoises qui, pour indiquer le nord, indiquent le nord magnétique et non le nord géographique, ce qui, sous ces latitudes, peut faire une belle différence. N'oubliez donc pas votre boussole.

suède

Le vélo

En ville comme à la campagne, les Suédois sont des inconditionnels de la petite reine. Les parkings à vélos de la moindre bourgade sont impressionnants, à se demander si chaque habitant ne possède pas plusieurs bicyclettes ! Le pays est parcouru de nombreuses pistes cyclables, on trouve partout des vélos à louer et des réparateurs. Une partie du pays (au sud notamment), relativement plate et ponctuée de campings, se prête bien aux trajets à vélo. La conduite des Suédois étant par ailleurs plutôt souple, le risque de se faire accrocher en est d'autant réduit.

vélo en suède

 

Traditions 

 

Design

Si le mot « design » évoque pour certains des objets froids, inconfortables, pas pratiques et plutôt inaccessibles, il prend une autre valeur dans ce pays, où il semble omniprésent : dès l’aéroport, dans les cafés, les restaurants, les musées, etc. Les industries et les entreprises suédoises ont depuis longtemps accordé une place prépondérante à l’élégance, la forme et la ligne (que ce soit dans les domaines de la téléphonie ou de l’automobile, par exemple). 
Cet art acquit ses lettres de noblesse dès les années 1920, notamment avec l’apparition du concept « Swedish Grace », et, s’il connut une période creuse entre 1965 et 1985, il a repris de plus belle depuis. 
Malgré le temps qui passe, le concept reste le même : un design pour tous, simple, fonctionnel, ergonomique, mêlant volontiers le respect des matériaux, les teintes claires et une touche d’humour. Bref, des bâtiments et des objets de qualité, d’une sobre élégance, souvent ingénieux. 
D’ailleurs, si vous voulez rapporter des cadeaux sympas ou décorer votre intérieur, c’est le moment. Évitez simplement les chaînes de magasin Ikea et H & M (Hennes & Mauritz, mais qui le sait en France ?), puisqu’elles se sont implantées un peu partout en Europe. 
Fondées toutes les deux en Suède, respectivement en 1943 et 1947, elles partagent un même esprit : des meubles ou des vêtements à la portée de toutes les bourses (bon, quant à la solidité ou à la qualité, là ils ont un peu dévié, mais on n’insistera pas !), sympas, modernes, pratiques et adaptables... Un esprit d’« adaptation » mis en pratique en 2012 dans le catalogue Ikea saoudien, où les femmes ont été supprimées par « respect de la culture locale »...

Savoir-vivre et coutumes

On dit des Suédois qu’ils sont particulièrement moroses et même enclins à se suicider. Leur prétendue timidité est-elle une réalité ? En fait, l’origine de cette rumeur remonte à un discours tenu en 1960 par le président des États-Unis Dwight D. Eisenhower. Selon lui, la politique de bien-être menée en Suède par la social-démocratie conduirait tout droit « au péché, au nudisme, à l’alcoolisme et enfin au suicide ». Rien que ça !
De nombreux expats en Suède ont l’impression que les Suédois ne manifestent pas de joie de vivre, à la différence des Danois par exemple. Cette interprétation viendrait d’une retenue à manifester ostensiblement les sentiments, tant de la joie que de la peine. Les étrangers soulignent aussi une certaine rigidité du comportement social des Suédois, qui le reconnaissent volontiers.
Le rôle du climat explique certainement cet état de choses. De nombreux Suédois éprouvent une morosité durable pendant l’interminable période hivernale, en revanche l’été a chez eux un effet radicalement opposé sur l’humeur : ils rayonnent alors de joie lorsque l’été lumineux leur procure un intense sentiment de bonheur et de liberté. Pareille satisfaction n’excluant pas, hélas, un certain regret... du caractère éphémère de l’été.
On considère les Suédois comme aimables et polis, mais également tristes et dépourvus d’humour. Ils abondent eux-mêmes en ce sens, mais peinent à établir des liens sociaux. Plutôt que de parler d’eux-mêmes, ils préfèrent écouter, chose considérée généralement comme signe de modestie, qualité hautement prisée alors que présomption et vantardise sont considérées comme de graves faiblesses. La vieille société agraire suédoise a toujours réprouvé les individus se mettant trop en valeur. Contrairement aux pays d’Europe méridionale, la Suède d’autrefois ne connaissait pas la vie sociale du café public. Et si tout évolue rapidement de nos jours, les Suédois n’ont toujours pas l’habitude d’adresser la parole à des inconnus.
De nos jours, le « péché suédois » et la nudité - présentés dans les films - n’ont rien à envier aux autres pays occidentaux. Il est vrai que les Suédois ont été effectivement des pionniers du nudisme. On a aussi, par le passé, interprété l’émancipation des Suédoises par une inclination à la légèreté. En fait, tout simplement, dans une société égalitaire, une Suédoise mariée peut être très proche d’un autre homme, sans pour autant entretenir des rapports intimes avec lui.
Depuis les années 1960, les idées progressistes ont fait évoluer radicalement la société suédoise, notamment en matière de non-discrimination des minorités sexuelles. Ainsi, en poursuivant unobjectif d’égalité entre hommes et femmes, les autorités publiques ont pris des mesures pour encourager les pères à utiliser davantage leurs droits de congé de paternité.

coutumes en suède

 

Itinéraires 

 

Précision nécessaire : s’imaginer parcourir en un seul voyage la Suède dont la superficie s’étend sur 450 000 m² tient un peu de la gageure. Tout dépendra du mode de locomotion choisi et du point d’entrée dans le pays, soit par Malmö en passant par le Danemark, soit directement en avion en arrivant à Stockholm. Dans les deux cas, les perspectives varient du tout au tout.

Six jours à partir de Stockholm

Stockholm (4 jours)

stockholm

  • Gamla Stan (la vieille ville), le château royal et la cathédrale
  • Le musée d’Art moderne et le Musée national
  • Le musée Vasa et le Musée nordique
  • L’église de Riddarholmen
  • Le musée d’Histoire et le musée Abba
  • Le Skansen et Millesgården
  • Le château et le théâtre de Drottningholm

L’archipel de Stockholm (un jour)

Sigtuna et Uppsala (un jour)

Dix jours en boucle vers le Grand Nord
à partir de Stockholm

suède

  • Falun et le lac Siljan
  • Östersund et le Moose Garden
  • Arvidsjaur et Arjeplog
  • Jokkmokk et Gällivare
  • Kiruna
  • La base spatiale Esrange
  • Abisko National Park
  • Luleå
  • Umeå
  • Sundsvall

Onze jours à partir de Malmö
vers la côte du Bohuslän et le lac Vättern

 Gränna,sur le lac Vättern

  • Malmö (deux jours)
  • Landskrona et Helsingborg
  • La côte du Halland
  • Göteborg (deux jours)
  • La côte du Bohuslän, Lysekil
  • Linköping, le lac Vättern
  • Jönkóping
  • Växjö
  • Lund

Douze jours vers Stockholm 
à partir de Malmö par la côte baltique

  • Malmö (deux jours)
  • Ystad
  • Kristianstad
  • Mörrum, Ronneby, Karlskrona
  • Kalmar
  • Île d’Öland (deux jours)
  • Route des verreries, Växjö
  • Jönköping
  • Linköping
  • Kolmården et Stockholm

À ne pas rater si vous êtes...

... amateur d’architecture contemporaine :

  • Le pont sur l’Öresund entre Copenhague et Malmö
  • Le quartier de Västra Hamnen à Malmö
  • La tour Turning Torso à Malmö

... amateur d’Art :

suède

  • Konstmuseet à Göteborg
  • Le Moderna Museet à Stockholm
  • Millesgården, près de Stockholm
  • Zornmuseet à Mora

... amateur d’histoire de la Marine :

vasamuseum

  • Le Vasa à Stockholm
  • Le Marinmuseum de Karslkrona
  • Göteborg Maritina Centrum
  • L’épave du Kronan au Länsmuseum de Kalmar

... amateur de châteaux et forteresses :

Malmöhus

  • Malmöhus
  • La forteresse de Varberg
  • Les manoirs de Scanie autour d’Ystad
  • Le château de Kalmar
  • Le château de Läckö
  • Le château royal de Stockholm
  • Drottningholm Slott près de Stockholm

... amoureux de la nature :

suède

  • La réserve naturelle de Kullaberg
  • Les îles de Bornholm, Öland et Gotland
  • L’archipel de Stockholm
  • Les parcs nationaux aux environs de Jokkmokk
  • Abisko National Park

... amateur de Sciences et techniques :

  • Le musée des Sciences et Techniques de Malmö
  • La station radio Grimeton
  • La route des verreries et le musée du verre à Växjö
  • Le musée des Allumettes à Jönköping
  • Tekniska Museet à Stockholm
  • Gustavianum et les jardins de Linné à Uppsala
  • La mine de cuivre de Falun
  • Le musée du Chemin de fer à Gävle
  • Les aurores boréales depuis l’Aurora Sky Station
  • Le musée de l’Argent à Arjeplog
  • La mine de Kiruna
  • La base spatiale Esrange

... en famille :

  • Universeum à Göteborg
  • Le parc de Kolmården
  • Le Skansen de Stockholm
  • Le Vasa Museet à Stocholm
  • Le musée en plein air Jamtli
  • Moose Garden

... fan de design :

  • Les boutiques de Stockholm

... fan de musique :

  • Le musée ABBA et le Hall of Fame à Stockholm
  • Le Musik Museet à Stockholm

... fan de polars :

  • La balade sur les traces du commissaire Wallander à Ystad
  • Les balades Millenium à Stockholm

... sportif et randonneur :

traîneaux

  • La station de ski de Åre
  • Les randonnées d’hiver en traîneau à chiens en Laponie
  • La piste Royale dans le Grand Nord

 

suède 

 suède

 suède